MESSAGE ADAAQ « Alerte varroa » Décembre 2017

> L’arret de ponte hivernal pour lutter contre varroa
>
> Utilisation de acide oxalique : ce qu’il faut savoir !

> MESSAGE A FAIRE TOURNER DANS VOS RESEAUX
>

Les températures ont chuté ! Plusieurs d’entre vous nous font remonter un arrêt de ponte de leur colonie. C’est le moment adéquate pour obtenir une efficacité optimum de l’acide oxalique.
>

Bien que le traitement de fin de saison reste une période incontournable dans la lutte contre varroa, aucun médicament ne permet de l’éradiquer totalement de la colonie. La quantité de « varroas résiduels » encore présents après traitement de fin de saison joue un rôle décisif dans la réinfestation de la colonie et la survie hivernale de celle-ci.

Le traitement hivernal à l’acide oxalique : une seconde chance quand l’efficacité du traitement de fin de saison est insuffisante
>
> OBJECTIF: 0 varroa phorétique/100abeilles dans la colonie au printemps !!!

I-  Quel mode d’application? Dégouttement ou sublimation

Les deux méthodes présentent des taux d’efficacités équivalents.
>
> Cependant:

> La méthode dégouttementnécessite très peu de matériel (traitement, sirop, balance de pesée, seringue, gant, masque). La sublimation nécessite l’achat d’un appareil à sublimation et d’un groupe électrogène ou d’un transformateur pour brancher l’appareil à votre véhicule.

Choix du dégouttement = un seul passage recommandé

La sublimation présente un grand intérêt lorsqu’on souhaite multiplier le nombre de passages. En effet, le dégouttement se fait par contact ce qui abîme la cuticule des ouvrières (et de la reine) si le traitement est réalisé plusieurs fois sur une même génération d’abeille. Il est donc déconseillé de multiplier le nombre de passage par dégouttement, surtout en hiver. Cela peut engendrer plus de mortalité hivernale dans la colonie. En revanche, multiplier le nombre de passages par sublimation semble beaucoup moins néfaste pour la colonie. Cet élément a son importance lorsque l’on souhaite augmenter l’efficacité du traitement hivernal en présence de couvain, c’est à dire, multiplier le nombre de passages pour compenser la présence de couvain. Avec la sublimation, pas besoin d’ouvrir les ruchesen hiver!

Choix de la sublimation = deux passages recommandés

II-  Qu’est-ce qui peut réduire l’efficacité de mon traitement?

  • S’il reste ne serait-ce-qu’une petite portion de couvain.
  • Consultez l’article ICI
  • S’il fait vraiment trop froid. Car les abeilles sont regroupées en une boule compacte et le produit n’arrive pas à pénétrer la grappe. Évitez le dégouttement en dessous de 6°C et la sublimation en dessous de 2°C. Idéalement réalisez ce traitement aux alentours de 12°C lorsque les abeilles se dégrappent.
  • Plancher plein/plancher grillagé et ruche ouverte/fermée:  D’après plusieurs expériences, il semblerait que la fermeture des ruches ne soient pas nécessaire bien que préconisée dans la notice. En revanche, nous vous conseillons de boucher les planchers grillagés car les essais ne nous permettent pas de conclure sur l’influence d’un plancher grillagé sur le % d’efficacité.

III-  Et pour l’homme ? Danger d’utilisation

PROTÉGEZ-VOUS!!! Contrairement à l’acide formique, l’acide oxalique ne vous saute pas aux narines lorsque vous ouvrez la boite. Il est quasi inodore. Pourtant il est extrêmement irritant pour les voix respiratoires. Utilisez un masque, surtout si vous utilisez la sublimation (gaz) (exemple du matériel adéquat sur ce lien:  http://www.dutscher.com/frontoffice/product?referenceId=950091 et http://www.dutscher.com/frontoffice/product?referenceId=950013 ).

Ne manquez surtout pas les articles suivants:

  • Une publication sur l’impact de la présence de couvain sur l’efficacité du traitement hivernal: CLIQUEZ ICI
  • Les résultats d’une expérimentation sur le traitement hivernal, acide oxalique par dégouttement, en présence/absence couvain (menée par l’ADAPI)
  • Les résultats d’une expérimentation sur le traitement en saison, acide oxalique par sublimation, en présence/absence couvain  (menée par Giovanni Formato, et al) CLIQUEZ ICI

En bonus!

La vidéo « traitement acide oxalique par sublimation, méthode étape par étape »

Pour savoir si mes pratiques de lutte fonctionnent, des outils de suivi de l’infestation sont à ma disposition
>  ici

Attention ces pratiques de lutte contre varroa doivent être encadrées par un médecin vétérinaire.
> Ces conseils techniques sont donnés à titre informatif dans l’objectif d’améliorer les efficacités des traitements et de proteger les apiculteurs

Pour plus d’informations, nous contacter :
-ADAAQ -
Association de Développement de l'Apiculture en Aquitaine
Maison de l'Agriculture
40000 Mont de Marsan
05 58 85 45 18
lea.frontero@adaaq.adafrance.org

Copyright © 2017 ADAAQ, All rights reserved.
> à destination des adhérents de l’ADAAQ
>
> Our mailing address is:
>

ADAAQ

Maison de l’Agriculture

Mont-de-Marsan 40000

France

> Add us to your address book

>
> Want to change how you receive these emails?
> You can update your preferences or unsubscribe from this list
>
>

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close